Etude révélant l’intérêt de l’application MoTAP pour l’évaluation de l’apathie

Le projet MoTAP a permis de développer une application ludique capable d’évaluer l’apathie chez les patients atteints de troubles neurocognitifs, telle que la maladie d’Alzheimer.

L’apathie, qui correspond à la perte d’intérêt émotionnel, de motivation ou de passion, peut être présent dans de nombreuses pathologies neuropsychiatriques. Ce trouble est essentiellement évalué par le biais d’échelles cliniques qui peuvent s’avérer peu objectives, avec le risque que les patients ou mêmes les cliniciens soient influencés par le contexte ou leurs humeurs lors de la passation des échelles sans traduire réellement la réalité.

Au travers d’une collaboration initiée en 2017 entre Université Côte d’Azur (HeLiiX, Cobtek, Inria), le CHU de Nice, Interactive 4D et l’Association IA (Innovation Alzheimer – Autisme – Affect – Autonomie), l’application MoTAP a été créée dans le but d’évaluer de façon objective l’apathie ressentie par un sujet souffrant de la maladie d’Alzheimer ou d’une pathologie engendrant des troubles neurocognitifs et de proposer une réponse thérapeutique appropriée.

L’application MoTAP, qui a été lancée en février 2019, évalue de façon objective les différentes dimensions de l’apathie grâce à des tâches comportementales (sous forme de jeux) et des capteurs en révélant un intérêt plus ou moins grand pour ces jeux ludiques.

Une étude réalisée sur 95 personnes vient d’être publiée dans le « Journal of Alzheimer’s disease » dans laquelle l’application a permis de distinguer significativement 3 groupes :
– le plus faible intérêt a été mesuré pour des personnes apathiques présentant un trouble neurocognitif.
– un intérêt modéré a été mesuré pour des personnes atteintes de trouble neurocognitifs, mais n’étant pas diagnostiqués pour trouble d’apathie.
– un groupe ne présentant pas de trouble cognitif a été considéré comme contrôle, ne révélant pas de perte d’intérêt.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les jeux ludiques proposés par l’application MoTAP sont donc des outils prometteurs pour quantifier l’intérêt des sujets et identifier des personnes présentant des troubles de l’apathie. De futures études seront réalisées sur un plus grand nombre de sujets pour valider ces résultats à plus grande échelle.

Plus d’informations : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/32083586